fbpx

avril 23

Non, Donald Trump N’Arrête Pas l’Immigration aux Etats-Unis

Le 22 avril, Donald Trump annonçait un arrêt “de l’immigration légale aux États-Unis” sur son compte Twitter. Ces mesures drastiques rentreront en compte à partir du 23 avril et visent à protéger les travailleurs américains durant cette période de pandémie de Covid-19.

Ce tweet de Donald Trump a certainement anéanti le rêve américain de beaucoup d’individus. Les médias se sont évidemment saisis de la nouvelle avec toute la nuance qu’on leur connait.

Il n’y a qu’à voir les gros titres :

Mais qu’est ce que les mesures de Donald Trump veulent dire concrètement ? Est-ce que Donald Trump met fin à l’immigration aux Etats-Unis ? Est-ce la fin des Green Cards ?

La Green Card existe toujours.

Pas d’inquiétude, la Green Card et le statut de résident permanent existent toujours.

Les mesures restrictives prises par Donald Trump auront des répercutions évidentes sur l’immigration. Celle-ci devrait diminuer d’environ 33% par rapport à la normale durant cette période.

Mais l’on reste bien loin d’une fermeture totale et définitive des frontières pendant 60 jours.

Ces mesures ont deux buts :

  • Limiter l’immigration pendant cette période de pandémie.
  • Limiter l’arrivée d’étrangers sur le marché de l’emploi aux Etats-Unis.

Il n’est pas question ici de déterminer si ces mesures sont bénéfiques ou non pour les Etats-Unis, mais plutôt de comprendre davantage comment ces restrictions affectent l’immigration.

Le Consular Processing gelé pendant 60 jours.

Le but actuel des Etats-Unis étant de limiter l’immigration pendant la pandémie de Covid-19, toutes les demandes d’immigration et de Green Cards réalisées depuis l’étrangers sont arrêtées pendant 60 jours.

C’est la quasi unique mesure drastique prise par le gouvernement au sujet de l’immigration.

Le Consular Processing, c’est le processus qui permet de faire une demande de visa d’immigration aux Etats-Unis depuis sont pays de résidence. Ce processus se passe entièrement dans la pays de résidence du migrant et la Green Card est délivrée une fois arrivé sur le sol américain.

Pour en savoir plus sur le Consular Processing, je vous recommande de télécharger gratuitement ce guide détaillant toutes les façons de demander la Green Card. Vous y trouverez une explication précise du processus.

Cette restriction ne rentre pas en vigueur cependant pour les époux(ses) et enfants mineurs d’un(e) citoyen(ne) américain.

Elle rentre en compte cependant pour le reste de la famille. Certaines familles attendent parfois des mois voir des années afin de pouvoir immigrer aux Etats-Unis. La situation pour celles-ci sera gelée pendant au moins 60 jours.

Silhouette face à un mur
Photo de Simone Scarano sur Unsplash

Ces restrictions ne concernent pas les migrants déjà sur place.

Pour les migrants déjà présents sur le sol américain, demandant la Green Card via l’Adjustment of Status, rien ne change.

Il faut cependant noter qu’à cause de la fermeture au public des administrations américaines, les interviews pour les Green Cards seront repoussées.

La situation pour ces migrants est donc également temporairement gelée, mais il est toujours possible de demander une autorisation de travail (EAD) et de la renouveler malgré la fermeture des administrations.

Le droit de travail de ces migrants ainsi que leur présence sur le territoire n’est donc pas remis en question par ces mesures.

Les visas temporaires et les visas d’investissements sont toujours disponibles.

Les travailleurs spécialisés et d’intérêt public pour la nation américaine ainsi que les investisseurs peuvent toujours demander la Green Card qu’ils soient ou non présents sur le territoire américain. Ils peuvent donc passer par Consular Processing ou par Adjustment of Status.

Les visas temporaires, et même certains visas de travails temporaires ne sont pas non plus affectés par ces mesures.

Dans le cadre d’étudiants sur place possédant un visa F-1, il est même maintenant possible de demander une autorisation de travail si les conditions de vie de l’étudiant ont été affectée par la crise de Covid-19 (perte d’un emploi, aucune possibilité d’embauche dans votre établissement scolaire, perte d’un sponsor financier, frais médicaux etc.)

Les familles majoritairement concernées.

Ces sont les familles et parents de migrants qui sont majoritairement concernées par ces mesures. Celles-ci demandent généralement la Green Card par Consular Processing dans leur pays d’origine afin de rejoindre un membre de leur famille qui est résident permanent aux Etats-Unis.

Ces mesure affectent majoritairement l’Asie Centrale, l’Europe de l’Est, et l’Afrique. Là où la majorité de l’immigration repose sur la famille.

D’après les données publiques données par le site de USCIS, l’administration responsable de l’immigration aux Etats-Unis, voilà la proportion de visas bloqués en fonction des zones géographiques :

Région# visas bloqués% visas bloqués
Canada9109
Europe Occidentale4,91615
Australie & N. Zélande85625
Mexique44,41527
Amérique du Sud22,64829
Moyen-Orient, Asie du Sud-Est135,31234
Amérique Centrale84,46434
Afrique44,78239
Europe de l’Est24,71642
Asie Centrale4,79460
Visas affectés, en nombre et en proportion, en fonction des régions du monde

Ce n’est pas la fin de l’immigration.

Contrairement à ce qu’on dit beaucoup de médias, l’immigration aux Etats-Unis est toujours possible.

Ce n’est pas la fin de la Green Card, ce n’est pas la fin du droit de travail aux Etats-Unis pour les étrangers.

Le raccourci médiatique est tentant du coté des défenseurs de Donald Trump et de ces détracteurs : pendant que Donald Trump se vante de protéger l’emploi de ses concitoyens, les médias démocrates en profitent pour dénoncer une fermeture drastique des frontières et la fin de l’immigration, mettant en exergues les mesures extrême du président.

Mais les mesures réellement adoptées sont plus subtiles. Même si l’immigration est limitée, elle est toujours possible, et dans la plupart des cas, c’est le status quo qui est de mise. Quant aux emplois, l’accès au travail des immigrés sur place a été étendu en proposant des renouvellements quasi-automatiques du droit de travail, et en donnant l’accès au travail au migrants pouvant prouver de difficultés financières majeures dues au Covid-19.

Le discours ambiant autour des ces mesures est trompeur dans les deux sens. Ce tweet de Donald Trump n’est ni la fin de la Green Card, ni la fin de l’immigration aux Etats-Unis.


Tags

Donald Trump, Green Card, Immigration, Immigration USA


You may also like

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Abonnez-vous et recevez gratuitement votre guide pour obtenir la Green Card !

>